L’épreuve de culture générale et expression en BTS AG

Objectif 

L’épreuve de culture générale et expression à pour objectif de vérifier l’aptitude des candidats à communiquer avec efficacité dans la vie courante et la vie professionnelle.

Formes de l’évaluation de l’épreuve culture générale et expression
En forme ponctuelle (écrite, durée : 4 h) 

On propose trois à quatre documents de nature différente (textes littéraires ou non littéraires, documents iconographiques, tableaux statistiques, etc.)

  • Première partie : synthèse (notée sur 40)

La synthèse de documents consiste à rendre compte de façon objective (= neutre, on n’a pas le droit de donner son avis dans l’introduction ni dans le développement) en confrontant les différents documents fournis dans le dossier qui sont liées à un seul des deux thèmes étudiés durant les deux années.

Le travail de la synthèse s’organise en 5 étapes :
Étape 1 : Lecture
Étape 2 : Analyse
Étape 3 : Confrontation (tableau de confrontation)
Étape 4 : Organisation
Étape 5 : Rédaction (introduction, développement, conclusion)

  • Deuxième partie : écriture personnelle (notée sur 20)
    Le candidat répond de façon argumentée à une question en rapport avec les documents proposés. Il faut exprimer un point de vue personnel à partir de ces lectures et de sa culture. L’emploi de la première personne  » je » est autorisé.

Le travail de l’écriture personnelle s’organise en 3 étapes :
Étape 1 : Introduction
Étape 2 : Argumentation
Étape 3 : Conclusion

Chaque situation de l’épreuve culture générale et expression est notée sur 20 points. La note globale est ramenée à une note sur 20.

 

Conseils :

1.On lit l’intitulé du sujet pour savoir dans quelle optique il faudra lire les documents et donc quoi en retenir plus particulièrement. Il arrive aussi que l’énoncé indique le plan à suivre.
2. On lit les différents documents pour en prendre connaissance.
3. On établit un tableau de confrontation de l’ensemble du dossier comme dans l’exemple ci-dessous:

   Doc 1  Doc 2  Doc 3  Doc 4  Piste de réflexion
 
  • Titre
  • Auteur
  • Date
  • Nature du doc
  • Titre
  • Auteur
  • Date
  • Nature du doc
  • Titre
  • Auteur
  • Date
  • Nature du doc
  • Titre
  • Auteur
  • Date
  • Nature du doc
 
 Idée 1          
Idée 2           
Idée 3           
       

Pour cela, on commence par le premier document, que l’on inscrit dans la colonne de gauche. On indique son titre, sa date, le nom de l’auteur et sa nature (Texte d’essai, poème, interview…). C’est des détails dont on pourra se servir dans le développement. On inventorie ce premier document dans un tableau avec des colonnes. Les notes mises dans ces cases correspondent à des passages que l’on a surlignés dans le document. Mais on ne surligne QUE L’ESSENTIEL. 

Quand ce premier document a été inventorié, on passe au suivant dont on recopie les caractéristiques dans la 1ère colonne. Puis on l’inventorie aussi et, s’il le faut, on crée de nouvelles colonnes.

4. On trouve un plan en fonction du tableau. On peut penser à des plans comme :
Le plan thèse, antithèse, synthèse.
Le plan explicatif: présentation des faits, leurs causes, leurs conséquences, les remèdes.
Le plan historique (chronologique) ; mais il est à déconseiller la plupart du temps, car on ne peut citer chaque document. Mieux vaut donc le combiner à d’autres types de plan. Par exemple avec le plan explicatif. On aura ainsi : Aujourd’hui (description), Hier( ce qui explique cette situation, ses causes donc), Demain (perspectives ou remèdes).

5. On rédige au brouillon, uniquement sur un côté des feuilles en les numérotant pour s’y retrouver plus facilement et rapidement pour éviter de retourner les feuilles.

6. On recopie au propre ; les titres du plan deviennent des phrases de mini-introduction pour chacune des grandes parties. On sépare les différentes parties par une transition que l’on met en valeur en sautant une ligne avant et après.

7. On relit et on corrige les fautes d’orthographe.

Laisser un commentaire